Blogue - WebSelf

Regard sur nos clients: Ligne Noire

Image blog WebSelf

Rendre le web accessible à tous, c’est la mission première de WebSelf.net! 

Pour le mois de novembre, laissons-nous vous présenter le monde de Ligne Noire. C’est l’un de nos graphistes qui est tombé sous le charme du coup de crayon de cet illustrateur passionné par la ville de Paris et ses célèbres monuments. Nous avons donc décidé d’en savoir plus et avons demandé à Matthieu l’illustrateur derrière Ligne Noire, de nous raconter son parcours et de nous en dire plus sur ses inspirations. Bonne découverte!

Parlez-moi un peu de votre projet. D'où vient votre idée pour votre site web?

Il y a bientôt 2 ans, je me lançais dans un dessin de Notre Dame pour l’offrir à ma famille lors de notre traditionnelle fête de Noël en famille. J’avais déménagé à Paris depuis peu et, originaire du Sud, j’avais l’idée de leur offrir un cadeau personnalisé de la capitale sous forme de carte postale. Le dessin a pris plus de temps que je l’imaginais, mais le résultat fut supérieur à mes attentes. Devant leur enthousiasme, je me mis à rêver d’en faire d’autres dans un but plus commercial. Paris ne manque pas d’édifices inspirants et ma passion pour le dessin me poussa à retrouver le chemin de mon crayon. Ce qui n’était à l’origine qu’une idée de cadeau se transforma peu à peu en rêve de toucher un public plus large que ma famille.

Durant plus d’un an, j’ai enchaîné dessin sur dessin dans mon petit studio parisien. La journée je travaillais en tant qu’ingénieur et le soir je dessinais sur mes feuilles A3 au crayon puis aux feutres noirs à l’encre de Chine. J’avais trouvé mon style et je voulais par tous les moyens arriver à 12 dessins avant de lancer la commercialisation. En parallèle, j’ai fait les démarches pour devenir micro-entrepreneur, j’ai créé et protégé le logo de mon entreprise, Ligne Noire, et j’ai commencé à développer le site internet par lequel je deviendrais visible. Je voulais que ce site reprenne au mieux le style de mes dessins : du noir et blanc, un côté classe, mais une touche de décalé pour l’artiste (avec les citations et le bonhomme Tom). 

Où trouvez-vous votre inspiration?

Mes parents me disaient souvent que je dessinais tout ce qui bougeait quand j’étais petit. Entre 5 et 10 ans, je devais forcément retranscrire avec un crayon ou des pinceaux le monde qui m’entourait. Je dessinais la sauterelle que j’avais croisée dans le jardin, ou le match de rugby que j’étais allé voir avec mon papa la veille. Tout finissait sur du papier. C’était sans doute un moyen pour moi d’exprimer les émotions que je ressentais dans cette perpétuelle découverte de la vie qui s’ouvrait à moi de jours en jour. Les années ont passé et j’ai tristement rangé le crayon pour me concentrer sur mes études d’ingénieur. Mais Paris a su dépoussiérer ma créativité et me redonner le goût pour l’art.

Je suis heureux de rejoindre la communauté d’artistes qui se disent inspirés par notre capitale. Mon amour pour l’architecture, les formes et les reliefs est aussi une grande source d’inspiration. Je signe chacun de mes dessins avec Tom, un bonhomme au béret noir caché dans un coin du décor. Hormis lui, mes œuvres sont purement architecturales. Enfin je dirai que Dieu occupe aussi une place importante dans mon cœur et il fait partie intégrante de ce projet, car il est au cœur de mon inspiration quotidienne. Son amour me permet de croire davantage en moi et de rêver encore plus grand pour la suite.

Avez-vous une œuvre favorite?

Sur les 12 dessins que j’ai réalisés, il est difficile pour moi de dire que j’en préfère un. Je pense que plusieurs se prêtent bien au style noir et blanc que je leur ai donné. Je pense notamment à Montmartre, le Pont Alexandre III, la Tour Eiffel et le Louvre. Je réfléchis toutefois à un moyen d’intégrer un peu de couleur et proposer une nouvelle gamme de la galerie partiellement colorée. Je pense que certains de mes dessins, notamment le Centre Pompidou, prendraient alors une nouvelle dimension. 

Pourquoi avez-vous créé un site web?

De nos jours, il est difficile d’avoir de la crédibilité en tant qu’entreprise sans posséder son propre site internet. Je souhaitais une plateforme simple et accessible à tous et surtout très visuelle. Aujourd’hui, personne n’a le temps de rester plus que quelques minutes sur un site web à moins qu’il recherche quelque chose de très spécifique. Il fallait un site visuel avec peu d’informations, mais des informations parlantes.

Image blog WebSelf

Qu'est-ce qui a motivé votre choix d'utiliser WebSelf?

Mon père est ingénieur en informatique et à l’origine du projet on s’était mis d’accord pour qu’il développe le site internet que j’avais en tête. Avant de prendre le temps de le coder, il s’était renseigné sur les plateformes de création de sites internet existantes. Il a très vite été séduit par Webself et démarré l’ergonomie du site. Je me suis alors surpris à prendre sa place dans la construction du site tellement c’était facile et pratique. Je trouve que Webself est vraiment un outil formidable, à la portée de tous et offrant un panel très large de possibilités de création. 

Des conseils ou des trucs à partager avec les utilisateurs WebSelf? 

Le service téléphonique et par mail ont été une aide précieuse pour moi dans la construction du site. Des personnes à l’écoute, réactives, et qui n’hésitent pas à poursuivre leurs aides par mail s’ils n’ont pas la réponse immédiate au téléphone. 

J’aime bien m’ouvrir aux autres sites aussi et regarder ce qui a été fait ailleurs au sein de la communauté Webself. Parcourir les autres sites nous stimule et nous donne de nouvelles idées créatives pour notre propre site web.

Des améliorations auxquelles vous avez pensé pour WebSelf? 

Oui j’en ai une très spécifique. Webself fonctionne très bien pour une visualisation depuis un ordinateur. Malheureusement il ne permet pas la modification depuis une visualisation smartphone. Cela est très gênant car je fonctionne beaucoup depuis les réseaux sociaux et aujourd’hui tout le monde ouvre Facebook ou Instagram depuis son smartphone. S’ils voient un lien vers un site ils cliquent dessus directement, mais n’ont pas le temps d’allumer leurs ordinateurs spécifiquement pour ça.  L’idéal serait d’avoir à la fois la possibilité de créer le site pour une visualisation ordinateur et distinctement pour une visualisation smartphone.

Quels sont vos projets pour la fin de 2020? 

En amont du lancement de Ligne Noire en septembre, j’ai imprimé 12 000 cartes postales (1 000 pour chaque dessin) que je stocke patiemment dans mon studio parisien. Je cible aujourd’hui deux canaux de vente : la vente aux particuliers en ligne (via Webself et Etsy) et la vente depuis les boutiques parisiennes. Il faudrait un vrai miracle pour que je puisse écouler tout le stock d’ici à la fin de 2020. 

Je me donne plutôt pour objectif de développer une communauté solide d’internautes sur internet, Facebook et Instagram pour avoir encore plus de visibilité sur ma marque et ses produits. Je me mets aussi au défi de réaliser au moins 10 partenariats avec des commerçants parisiens revendeurs de cartes postales d’ici janvier 2021.

Un conseil pour une personne qui aimerait lancer un portfolio en ligne?

Restez simple et à la hauteur de vos ambitions. Ne cherchez pas à faire le site le plus compliqué et le plus abouti du monde si vous débutez. Visez à la hauteur de votre expérience et de ce que vous pouvez faire. Vous pouvez rêver grand, mais ayez une vision avec vos rêves. C’est plus facile de se lancer quand on imagine le site non seulement dans son fond, mais aussi dans sa forme. La forme, surtout dans l’art, porte un message parfois aussi fort que le fond. 

Est-ce compliqué de vendre sur Etsy?

Etsy est un site très bien pensé pour la vente d’art sous toutes ses formes. Il est assez simple d’utilisation et très complet. Je pensais que c’était le bon canal pour mes cartes postales et je ne suis pas déçu. À l’heure où j’écris ces lignes, j’ai réalisé 7 ventes en 4 jours et je ne regrette pas mon choix d’avoir choisi cette plateforme. Elle respecte le côté soigné que je voulais donner à mes articles pour mettre en valeur mon travail. Etsy est formidable !