Blogue - WebSelf

Ces fameux Calls-to-Action…

Dans la vie, tout est toujours plus clair lorsqu’on a un plan, n’est-ce pas? Une ligne directrice à suivre, un but, une voie. Ce qu’on oublie souvent, c’est que ce principe s’applique à beaucoup de choses dans la vie, même lorsque vous créez votre site web! Soit, vous avez surement votre plan et c’est surement pourquoi vous créer votre site… mais avez-vous pensé à un plan pour vos visiteurs?

Qu’est-ce qu’un Call-to-Action ?

Dans ce blogue, j’ai mentionné les Calls-to-Action à quelques reprises. J’estime qu’il est pertinent qu’on se penche un peu plus sur le sujet. D’abord, qu’est-ce qu’un Call-to-Action, hein? Eh bien l’expression se traduit par un appel à l’action, donc une invitation à faire quelque chose, à passer à l’acte. Cet acte peut être aussi simple que de passer un appel ou d’acheter en ligne. En tant que webmestre, ces deux exemples peuvent très bien être ceux que vous visez. Ça peut également être aussi simple que d’inviter vos visiteurs à visionner vos vidéos promotionnelles! D’ailleurs, c’est très facile de créer un Call-to-Action. Demandez-vous « qu’est-ce que je veux de mon visiteur? » Si la réponse est, par exemple, « Je veux que mes visiteurs me contactent par téléphone » et bien dîtes-leur! Il suffit d’ajouter un module « Appelez-moi! », avec vos numéros de téléphone. Ces demandes sont souvent si évidentes qu’on omet de les mettre sur le site et pourtant, elles sont une excellente pratique. Considérez les Calls-to-Action comme les panneaux de signalisation de votre site. Sans ces panneaux sur les routes, nos déplacements seraient beaucoup plus sinueux, n’est-ce pas?!

Orientez vos visiteurs en fonction de vos objectifs

En général, on considère que tout site a un but et que le contenu de celui-ci reflète ce but. Souhaitez-vous : vous faire connaître, accroître votre clientèle, faire de la vente en ligne, offrir un service, recevoir des demandes de soumissions, partager des articles, etc. Tous ces éléments sont des buts respectables et pertinents pour un site web. Bien sûr, vous pouvez les combiner! Souvent, certaines pages de votre site ont un but particulier, comme inviter vos visiteurs à vous contacter, tandis que le reste de votre site en a un autre, faire de la vente en ligne, par exemple. Il faudra alors réfléchir à plusieurs calls-to-action pour convertir votre visiteur en client potentiel. Si une page contient plusieurs Call-to-Action, il suffira de les prioriser : le plus important sera plus évident et les autres seront plus subtils.

Je suis convaincue que votre site contient déjà certain call-to-action sans même que vous ayez fait exprès. En effet, ceux-ci font de plus en plus partie des conventions d’un bon site web, sans vraiment y faire attention. Ces appels à l’action peuvent être aussi léger qu’un module appelez-moi! avec vos numéros de téléphone, un lien vers une autre page de votre site (cliquez ici!) ou un formulaire de contact. Chacune de vos pages devrait contenir son propre appel à l’action. Si vous avez créé cette page sur votre site, c’est pour une raison précise (assumant que votre site est bien construit et bien structuré). Cette raison est probablement en lien avec vos clients. Posez-vous la question « Qu’est-ce que je veux avoir en retour de cette page et comment je dirige mes clients vers ce but », si rien n’est présent sur la page pour répondre à cette question, vous devrez ajouter le Call-to-Action.

Voici quelques trucs pour un Call-to-Action réussis, selon HubSpot :

1. La taille est importante!

Le but de votre Call-to-action est d’attirer l’attention et de diriger. Ainsi, vous voulez votre lien, bouton ou module assez gros pour qu’il attire l’attention du visiteur.

2. Restez épuré

Vous avez surement déjà entendu l’expression « Moins, c’est parfois plus » c’est aussi vrai pour vos Call-to-Action. Ne surchargez pas votre requête et laissez-lui suffisamment d’espace pour respirer. En la dégageant du reste de votre contenu, vous la mettrez naturellement de l’avant.

3. Choisissez le bon emplacement

Assurez-vous de mettre vos Call-to-Action à des emplacements visibles et accessibles sans que le visiteur ai besoin de dérouler la page. Placez-les en haut des pages, le plus possible. Si vous les placer dans des endroits peu visibles, les call-to-action ne seront pas aussi efficaces et risquent de ne pas être vu. Après tout, les panneaux de signalisation ne sont pas cachés au bord des routes!

4. Utilisez des éléments contrastants

Que vous y alliez avec un Call-to-Action en texte, image ou module, assurez-vous d’utiliser des couleurs ou éléments contrastant avec le reste de votre site ou l’entourage de l’appel.

5. Essayer les formes non conventionnelles

La plupart des Call-to-Action sont des boutons carrés. Pourquoi ne pas aller un peu plus loin et faire une flèche, une étiquette, ou encore un phylactère! En allant un peu plus loin, le visiteur sera plus porté à lire, étant certain qu’il ne s’agit pas d’une bannière ou autre élément graphique souvent moins intéressant.

6. N’hésitez pas à diriger votre trafic

Faites de vous un signaleur routier! N’hésitez pas, si votre chartre graphique vous le permet, à utiliser des flèches ou autres éléments directionnels pour montrer la voie à vos visiteurs. Ces flèches créent un chemin pour le regard. Un autre point : Si vous ajoutez une photo d’un humain sur une page, le regard du visiteur sera porté à suivre celui du personnage. Ainsi, assurez-vous que la personne sur la photo regarde où vous voulez que vos visiteurs regardent, puisque ceux-ci suivront son regard naturellement!

7.Pensez texte plutôt qu’image

Les gens qui cherchent de l’information importante cherchent dans le texte et non dans les images. Depuis plusieurs années déjà, nos habitudes de navigation web nous font éviter les images, les assimilant automatiquement à du contenu « superflu », comme des publicités ou des éléments jolis, plus qu’utiles. Ainsi, jouez avec du texte pour vos Call-to-Actions. Assurez-vous d’utiliser un texte clair, simple et direct pour ne pas faire réfléchir votre client potentiel. « Cliquez ici » est beaucoup plus clair que « Suivez le lien suivant pour plus d’informations »